« GWT 1.6 RC disponibleAudit et analyse de fuites mémoire »

15 commentaires

  1. § Stéphane Traumat Email said on :
    ****-
    Si IBM gère "java" de la même façon qu'il a géré Eclipse, je pense que cela peut être bénéfique. On crée un java.org, une communauté et tout ce qui va avec et hop :)

    Quand à GlassFish, il pourrait bien remplacer Geronimo dans le cœur d'IBM non ?
  2. § Antony Email said on :
    ****-
    Je reste aussi très septique sur la finalité de ce rachat. J'espere que ca ne va pas se faire.

    Merci pour cette information
  3. § Sami® Email said on :
    @Stéphane
    Si IBM a géré Eclipse de cette manière c'est aussi parce qu'il y avait de la concurrence. Quel intérêt à développer Eclipse plus vite, en mieux si en face personne n'assure l'équivalent ?
    Et puis choisir entre Glassfish et Geronimo n'est malheureusement pas aussi simple que choisir entre deux marques de frigos. Il y a des choses bien dans Geronimo et inversement, Glassfish a sa touche toute particulière. C'est comme choisir entre une clio et une 206, XP ou Linux, un iPhone ou un Google Phone, etc ... Tout ça se résume à une chose -> concurrence = innovation
  4. § asyd Email said on :
    Les problèmes d'un rachat éventuel de Sun (quelque soit le racheteur d'ailleurs) sont multiples. En effet, tout comme IBM (et d'autres) la couverture de Sun est très large. On peut citer notamment tout ce qui concerne le matériel et son système d'exploitation (Solaris), mais aussi Java, et surtout, le reste, comme par exemple toute l'activité autour de la gestion d'identité (serveur LDAP, OpenSSO, Gestion d'identité) etc, et aussi.. (Et surtout ?) java.

    Donc, se pose la question suivante :
    Si IBM rachète Sun, quelle(s) partie(s) les intéressent ? Certainement pas (enfin je pense) la partie matériel, puisqu'ils ont déjà une gamme de produit équivalente (en x86), même doutes concernant l'OS. Pour la partie gestion d'identité, le problème est plus ou moins le même, car ils disposent de leur propres solutions (surtout suite au rachat de Tivoli), mais alors par contre a mon avis, IBM est très intéressé par prendre le contrôle de Java..

    Nul doute que l'avenir de Sun n'est pas simple, et quelque soit son racheteur (si rachat il y a) il faut espérer que cela ne se fasse pas dans la douleur, c'est à dire par mise au rebut de certaines technologies.

    Je suis peut être de parti pris (en tant que président fondateur du groupe d'utilisateurs OpenSolaris) mais Sun est technologiquement en avance sur la plupart de ses concurrents, dans de nombreux domaines (mais souffre d'un manque flagrant de communication, de souplesse, et d'autres). Et la plupart de ces innovations sont sous licences libres.. Et il serait fort dommage de perdre cette saine concurrence.

    Voilà, ce n'est que mon avis, mais nous sommes nombreux à être inquiet.
  5. § JC Cimetiere Email said on :
    *****
    analyse pertinente Sami!
    Et je suis ravi de constater que tu as note les "efforts d'interopérabilité entrepris ces derniers temps entre Microsoft et Sun"

    JC
  6. § Bruno Leroux Email said on :
    *****
    Je partage ton avis que réduire le nombre d'acteurs autour de Java n'est à priori pas très positif. Par contre, je pense que tu oublies Oracle, surtout depuis le rachat de BEA. Donc IBM ne sera pas seul, mais on aura un duo IBM/Oracle, avec des acteurs bcp moins puissants mais parfois aussi largement audibles : RedHat et SpringSource.
    Pour ce qui est de l'enterrement de Glassfish, je me suis fait la même réflexion de prime abord, mais je me demande si ce n'est pas Geronimo qui disparaitrait au profit de Glassfish... mais c'est certain que IBM ne le poussera pas aussi fort que Sun.
    (Je viens juste de lire le message de Stéphane ci-dessus, donc mon avis sur Geronimo n'apporte rien de plus).

    Maintenant reste à voir si ce rachat se fera vraiment !
  7. § Mister Dew Email said on :
    ****-
    Au contraire de certains avis, pour moi le seul point positif que l'on peut y trouver est peut-être un morcellement moins important de la plateforme Java dans certains domaines. Mais je ne suis pas sûr, vu la lourdeur des produits de la gamme IBM (websfear*) que java, la plateforme, y soit gagnante. Heureusement que l'on conserve Redhat et SpringSource comme moteurs d'innovation.
  8. § Kloster Email said on :
    ***--
    Pour Sun, il y a un interet majeur: ils se sont mis d'eux meme a vendre a causes
    de leur pertes et preferent etre rachetes (par IBM par exemple) plutot que de
    disparaitre.
    Pour IBM, il y a d'autres interets: AIX est vieillissant, et a part son interoperabilite
    avec Linux depuis la version 5, peux d'innovations sont arrivees. Avec Solaris,
    Sun ammene dans la corbeille un grand nombre de nouveautes (ZFS,...).
    De plus, l'activite semiconducteur d'IBM est en perte de vitesse, avec des fabs
    sous employees. employees. La fabrication par IBM des puces Sparc
    (actuellement confiee a Hitachi) permettrait de faire baisser les couts de celles-ci,
    tout en rentabilisant les fabs.

    Kloster

  9. § Julien Email said on :
    ****-
    @sami
    Je suis d'accord, concurrence=innovation, mais en ce qui concerne Eclipse le concurrent des la creation du projet c'etait Microsoft VisualStudio.
    Je ne pense pas qu'IBM se repose sur ses lauriers apres le rachat de Sun, au contraire ca pourrait bien eviter les depenses inutiles d'energie dues aux gueguerres comme Swing vs SWT ou Eclipse vs NetBeans. Si IBM veut faire les choses bien, il adoptera probablement un modele similaire au projet Eclipse pour fusionner les offres de chaque cote. Je croise les doigts pour que SWT fasse enfin partie du JRE :)
  10. § BARON Mickael (Keulkeul) Email said on :
    ****-
    Mon avis est très partagé.

    Je vais peut être extrême dans mes idées mais le scénario suivant pourrait arriver ... "Suite au rachat de SUN par IBM, le langage Java est offert à la fondation Eclipse. L'intérêt, le fondation Eclipse gère très bien ces projets et IBM a tout à gagner. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que la plupart des contributeurs d'Eclipse sont des gens d'IBM"

    De plus, comment se positionnera MySQL par rapport à DB2 ?

    Enfin, Sun est un très gros sponsors pour les événements Open Source. Un de moins = moins d'argent pour soutenir l'Open Source, non ?

    En conclusion, je vois en IBM la société qui a mis en avant une excellente plateforme de développement Eclipse (+1). Malheureusement, SUN et IBM partage trop de similitudes et va y avoir des perdants (-2).

    PS : concernant les efforts d'interopérabilité entre IBM et Microsoft, ça existe indirectement via Eclipse, un exemple récent (http://www.douglaspurdy.com/2009/03/20/m-specification-community)
  11. § Robin Mulkers Email said on :
    ****-
    L'information principale selon moi, c'est que cela ne choque personne que Sun puisse être racheté.

    Sun n'a jamais vraiment pu se placer dans le top 3 des serveurs d'application ou des logiciels d'intégration en termes de revenus.
    Mon impression est que la partie logiciels de Sun était financée par les ventes de matériel.

    En ce qui concerne la gouvernance de Java, je ne vois pas pourquoi le JCP perdrait de son indépendance si Sun était remplacé par IBM ou un autre.
    Je ne pense pas qu'il soit intéressant pour un vendeur de s'approprier Java. C'est une plate-forme qui doit rester ouverte pour continuer à avoir du succès.
    Quelle alternative alors pour les autres vendeurs (Oracle? Red Hat?)
  12. § Bruno Leroux Email said on :
    Maintenant si Oracle s'y met en rachetant RedHat, on va vers un duopole dans le monde Java :
    http://www.lemagit.fr/article/linux-redhat-oracle/2836/1/rumeur-oracle-negociation-pour-rachat-red-hat/

    Ca reste des rumeurs ...

    Perso, je crois moins à cette seconde rumeur, mais si les deux se réalisent, il ne restera plus bcp de serveurs JavaEE sur le marché.
  13. § Vlad Email said on :
    *****
    Je suis très content pour mon entreprise de ce rachat car Eclipse devrait remplacer Netbeans à terme et notre marché actuel sous Eclipse devrait croître et généré de nouveau revenu.
    Personnellement je crois qu'il faut pas se cacher la réalité. Si IBM rachète Sun c'est pour faire du revenu et si Sun se plante aujourd'hui c'est que l'investisseur ne veut plus subventionner l'open source à perte. Les actionnaires d'IBM voudront des revenus généré sur Java. C'est donc la fin d'un cycle et le début d'un autre. Mais est-ce mal ?
    je crois pas que c'est moins bien car ce qu'on va payer en plus dans le logiciel on aura pas à le payer en prestation du fait de l'amélioration de l'intégration entre les différentes briques logicielles du développement aux tests et déploiments. Pour un prestatiare en service par contre ce sera sans doute moins bien. On revient donc à la gueguerre entre prestation et logiciel qu'elle doit être la facture à payer en pourcentage entre l'un et l'autre sur un projet commun ?
  14. § EL KAIM Email said on :
    *****
    Si IBM rachete Sun, c'est la fin de JEE. Et la bagarre des JVM sera relancée.
    Le monde de l'informatique va alors se grouper au plus en cinq groupes:
    - Apache - derniere organisation de l'open source. Elle va récupérer de nombreux transfuges ex développeurs Sun ou dans l'entourage Sun. Autour de Apache vont se développer des sociétés ou des consortiums (WSO2)
    - IBM/Oracle: Ils vont centrer leur forces sur les grandes entreprises en tentant de reprendre la main sur les JVM et les JCP. IBM va construire avec ses produits Rational et eclispe un concurrent à Visual Studio et les produits Microsoft qui arrivent (Oslo, etc.).
    - Googgle - Il va fédérer autour de lui aussi de nombreux déçus de la fusion Sun. Bien entendu, Googgle offre beaucoup mais en profite énormément pour pousser sa pub ! Mais Googgle est aussi en train de construire sa plateforme alternative aux autres.
    - Microsoft - éternel combattant qui construit sa plateforme seul, lentement et surement.
    - les autres: Webmethods (Software AG), Tibco (avec ActiveMatrix), Redhat acteurs de niches.

    Enfin, les gouvernements de certains pays/régions vont eux même créer ex-nihilo des consortiums pour relancer l'économie et les emplois (Chine, Europe, France) autour de l'open source.

    Et si Sun n'est pas racheté? Alors, au mieux il risque de se scinder en deux parties: une commerciale orientée data center et green (Server, Storage, OS et cloud) et une mi commerciale/mi non profit comme aujourd'hui. Au pire ...

    Il risque de sombrer ...

    Nous sommes dans tous les cas à la fin d'un cycle. Ce n'est plus le langage qui est la clef de voute, mais la JVM avec des langages dynamiques ou fonctionnels qui étendent Java (closure, continuation, etc.).
  15. § Antoine Email said on :
    Finalement c'est Oracle qui achète Sun, c'est visible sur la page d'accueil de Sun.

    D'après vous quels seront les impacts de ce rachat pour Java en général ?

    Note: Je voulais mettre un lien vers le site de Sun, mais mon commentaire était détecté comme spam...

Les commentaires sont fermés pour cet article.

Contact. ©2014 by sami Jaber. blog software / hebergeur / adsense.
Design & icons by N.Design Studio. Skin by Tender Feelings adapted by Sami Jaber/ Evo Factory.